Evénements

Carnet de voyage de deux stagiaires portugais à Lyon

Dans le cadre du programme Leonardo da Vinci, Inter Echanges accueille à Lyon depuis début février et jusqu’à mi-avril deux jeunes Portugais, Luis et Lidia. Voici un aperçu de leur séjour grâce à leurs photos et leurs impressions.

IMG_2074Vue sur la basilique de Fourvière depuis le Vieux Lyon

Lidia, qui est stagiaire au sein du Groupe de Recherches et d’Etudes sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (Université Lyon 2), raconte son arrivée et son intégration à Lyon :

 » Depuis que j’ai étudié à Leeuwarden, aux Pays-Bas, dans le cadre du programme Erasmus, je voulais avoir un autre défi international. Une de mes amies a fait un stage Leonardo da Vinci à Prague et à partir de là j’ai décidé que je voudrais le faire aussi. J’ai voulu améliorer mon français et j’étais au chômage quand cette même amie m’a informée sur le stage à Lyon. Et tout d’un coup, tout a été conjugué et le 3 février je suis arrivée à Lyon.

Juste deux semaines avant la fin du stage dans la communication interne d’ un groupe de recherches, je suis sûre que j’ai fait le bon choix en venant à Lyon. J’ai la possibilité de développer une expertise dans mon domaine d’études, mon français s’est beaucoup amélioré (mais pas autant que je le voudrais) et Lyon est une ville superbe et chaleureuse. »

IMG_2117Cour du Vieux Lyon

« À propos de Leonardo da Vinci, c’est essentiel de fixer des objectifs avant d’arriver dans le pays d’accueil. Avant de quitter le Portugal, j’avais quatre objectifs: améliorer mon niveau de français, faire de mon mieux lors du stage, bien connaître la ville de Lyon et rencontrer de nouvelles personnes et créer des amitiés. Pendant le peu de temps que dure cette aventure, je me suis toujours efforcée d’atteindre ces objectifs.

Il est important qu’il y ait beaucoup de motivation, d’adaptabilité et de flexibilité. Mais il est également nécessaire que ceux qui arrivent dans un nouveau pays apprennent à dire non et à montrer leurs points de vue. Mais c’est une expérience que je recommande à tous les jeunes européens.

Quelques jours avant la fin de ce défi, ma volonté est de profiter la ville. Il semble que le temps a passé en un éclair et il y a encore tellement de choses à voir, à faire, à visiter et à découvrir à Lyon. »

IMG_1519Le Mur des Canuts à la Croix-Rousse

Quant à Luis, il effectue son stage au sein de l’association AIDES : « Avoir pris la décision de devenir stagiaire à Lyon a changé radicalement mon ouverture au monde et aux diverses possibilités qui peuvent se présenter à moi. Cette expérience – très positive – a été pour moi une expérience très enrichissante tant personnellement que professionnellement. J’ai pu découvrir un pays avec sa culture en étant complètement immergé, mais également faire des progrès en français. Je conseille donc de vivre cette aventure ! « 

IMG_1735Le lac du Parc de la Tête d’Or

Lidia a beaucoup de visites à conseiller : « La ville est plate (à l’exception des collines de Fourvière et de la Croix-Rousse) et est idéale pour être découverte à pied ou à vélo (n’oubliez pas d’essayer le système innovant Vélo’v). Il est obligatoire: de monter à la basilique Notre-Dame et regarder la vue panoramique de la ville et bien sûr entrer dans la basilique et les autres deux églises ; de voir le Vieux Lyon (mon quartier préféré) et traverser les traboules; de continuer jusqu’à la Place Bellecour, une des plus grandes places piétonnes de la France (et peut-être de l’Europe) et remonter la rue de la République, en passant par la Place des Jacobins et la Place des Célestins, jusqu’à la Place de la Comédie avec le majestueux bâtiment de l’Opéra et après la Place des Terreaux avec l’Hôtel de Ville, le Musée des Beaux-Arts. Et de profiter d’une promenade sur les berges du Rhône et de la Saône. »

IMG_1794

Les fameux Vélov’, vélos en libre-service

« Peut-être moins connus, mais toujours convaincants sont les sites suivants: les marchés du dimanche matin sur les bords des deux fleuves, le Village des Créateurs à Croix-Rousse, le Jardin des Curiosités avec une vue imprenable sur Lyon, Les Halles de Lyon Paul Bocuse le week-end en fin de matinée et l’environnement multiculturel dans le quartier La Guillotière. Et découvrir les murs peints de Lyon, le Parc de la Tête d’ Or et les divers musées. Et ne pas oublier la gastronomie. C’est obligatoire de manger une spécialité lyonnaise dans un bouchon ou un bistrot dans le Vieux Lyon ou dans la rue Mercière. Et comment est-il possible de résister aux pâtisseries, boulangeries, aux chocolateries et aux salons de thé?

Est-ce que ce sont des motifs suffisants pour visiter Lyon et rester ici ? Bien sûr ! »

IMG_1468

Forum de recrutement Carrières Internationales le 18 mars à Villeurbanne

L’association Inter Echanges tiendra un stand sur le forum de recrutement Carrières Internationales, le mardi 18 mars 2014 de 9h à 18h, à l’Espace Tête d’Or, 103, boulevard de la bataille de Stalingrad, 69100 Villeurbanne.

N’hésitez pas à venir vous renseigner sur nos prochains départs en Europe (stages Leonardo da Vinci et Service Volontaire Européen) !

Fête « populär » de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ)

Image

Image

Pour fêter les 50 ans de sa création par le Traité de l’Elysée, l’OFAJ a organisé le 6 juillet à Paris une journée d’actions et de festivités. Un « village franco-allemand » s’est installé sur la Place de la République, regroupant les stands d’informations des associations partenaires de l’OFAJ mais aussi une scène de concerts et bien sûr des « Biergarten » allemands (brasseries en plein air).

La Fédération Léo Lagrange était présente, avec son partenaire allemand de longue date, l’association « Arbeit und Leben » ainsi qu’avec l’association « Culture et Liberté ». Inter Echanges, affiliée à la Fédération Léo Lagrange, et chargée de la coordination des projets franco-allemands de la Fédération, a également participé à l’événement. Sur leur stand commun d’informations et d’animations, le public a pu non seulement s’informer sur les projets franco-allemands et la coopération avec l’OFAJ, mais aussi participer à l’action des « tableaux vivants » : il s’agissait de choisir un concept pour ensuite le mimer.

Image

Image

Cela a permis d’échanger sur les relations franco-allemandes et leur avenir, et de susciter l’intérêt chez un public souvent peu informé de ces projets. Cette journée riche en rencontres et en échanges s’est terminée par une série de concerts, notamment avec Stereo Total, 1995 et Digitalism.

Pour visionner la vidéo de l’OFAJ sur l’événement, cliquer ici : www.ofaj.org/video-de-la-ceremonie-officielle-du-50e-anniversaire-de-lofaj-le-5-et-6-juillet-2013-paris

Accueil de stagiaires italiennes dans le cadre du programme Leonardo da Vinci à Lyon

Image

8 jeunes stagiaires italiennes, diplômées de la petite enfance, ont été accueillies par Inter Echanges en région Rhône-Alpes, afin d’effectuer leurs stages dans des structures d’accueil du réseau Léo Lagrange.

Le mardi 21 mai, elles ont fait le bilan de cette expérience à l’occasion d’une soirée d’au revoir organisée dans les locaux de Léo Lagrange à Villeurbanne, où étaient également présents l’équipe d’Inter Echanges, les directrices et éducatrices de crèches et les représentants de Léo Lagrange Centre-Est.

Blandine, tutrice d’une stagiaire à Montluel, témoigne de cette expérience : « Je suis navrée de ne pas pouvoir la garder. Cela a été une expérience très enrichissante pour tout le monde. Je peux vous dire que j’ai progressé du point de vue professionnel grâce à cet échange. Cristina sera toujours la bienvenue et nous espérons qu’elle nous rendra visite, et pourquoi pas, nous irons la voir en Italie ! »

Cristina : « J’ai beaucoup apprécié le fait de pouvoir travailler avec la méthode Pickler, j’ai découvert l’accent mis sur la motricité des enfants et j’ai trouvé cela très utile. C’est une méthode que je mettrai en place en Italie. »

Emily : « Je vais utiliser tout ce que j’ai appris au cours de cette expérience pour ouvrir ma propre crèche en Italie. »

Les conséquences de ce séjour de 3 mois dans le cadre Leonardo : plus de confiance en soi, plus de liberté à l’oral et l’envie de continuer les expériences à l’étranger et, pourquoi pas, de retourner en France.

Image

Projet Jeunes des 2 Rives

« Jeunes des 2 rives » est un projet de sensibilisation aux stéréotypes et préjugés, de mobilisation et d’ engagement citoyen, d’ expression artistique et culturelle, mis en œuvre avec et pour des jeunes.

Dix-huit jeunes référents âgés de 18 à 30 ans et originaires des 2 rives du Rhin et de la Méditerranée, (France, Algérie, Allemagne) ont être formés et outillés pour intervenir, depuis leur région d’origine, dans des établissements scolaires associés au projet.

Démocratie participative dans le cadre du projet « Jeunes des deux rives »

Interview des participants du séminaire « Euro-Med-in-Lyon », par Patrice BERGER (Radio Pluriel) à la MJC Jean Cocteau de Saint-Priest (69).

Le séminaire « Euro-Med-in-Lyon » s’est appuyé sur l’engagement des organisations partenaires originaires d’Allemagne, de France et de pays du bassin Méditerranéen (Italie, Espagne et Algérie). Ces organisations proposent régulièrement des échanges de jeunes et impliquent des initiatives liées à l’interculturalité, la participation active des jeunes et la lutte pour combattre les stéréotypes, les préjugés et la discrimination.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


%d blogueurs aiment cette page :